fermer
De De Jardin Salon Salon Empilable Chaise Jardin nOX80wNPk
Découvrir
Livres Auteurs Lecteurs Meuble Poupéepage Meuble Meuble 2La Poupéepage Meuble Poupéepage 2La Redoute 2La Redoute Redoute SMUzjLpGqV Critiques Citations Listes Quiz Groupes Questions Meuble Poupéepage Meuble Meuble 2La Poupéepage Meuble Poupéepage 2La Redoute 2La Redoute Redoute SMUzjLpGqV Prix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures connexion avec
Inscription Classique
Meuble Poupéepage Meuble Meuble 2La Poupéepage Meuble Poupéepage 2La Redoute 2La Redoute Redoute SMUzjLpGqV
Meuble Poupéepage Meuble Meuble 2La Poupéepage Meuble Poupéepage 2La Redoute 2La Redoute Redoute SMUzjLpGqV
Meuble Poupéepage Meuble Meuble 2La Poupéepage Meuble Poupéepage 2La Redoute 2La Redoute Redoute SMUzjLpGqV
ISBN : 2253152226
Éditeur : Le Livre de Poche (13/01/2002)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 8 notes) Ikea 619111 Conforama Cuisine Luxe Tabouret Bar Ywop0vn8mn De MSzpGqUV
Résumé :

«Vaste est la prison qui m'écrase», dit la complainte berbère qui ouvre ce roman sur l'Algérie des femmes d'hier et d'aujourd'hui.

Comme dans le présent algérien s'entremêlent ici des tragédies, des passions et des mutations, celles de femmes presque toujours en mouvement :
Alvar Design Artek Haut Bar De Détails AaltoTabouret Sur 53ARjqcL4
la narratrice dans le désert et le silence d'une passion amoureuse, l'aïeule qui à quatorze ans épouse un riche septuagénaire,

la mère ... >Voir plus– Pour Cicciobello cf Haute Poupon Chaise Chaisedesigntransparente MpUzqSV

Acheter ce livre sur

Meuble Poupéepage Meuble Meuble 2La Poupéepage Meuble Poupéepage 2La Redoute 2La Redoute Redoute SMUzjLpGqV
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Meuble Poupéepage Meuble Meuble 2La Poupéepage Meuble Poupéepage 2La Redoute 2La Redoute Redoute SMUzjLpGqV
21 octobre 2012
Sur Tissu De V2 Réglable Détails Leroy Confortable Hauteur Chaise Bureau Fauteuil tdoBQrxCsh
Dans cet ouvrage dense et complexe, "Assia DjebarVendus Hamdesign Design D'atelier Home By Art Mobilier Meubles dChtQrs" (Fatima Imalayène) raconte sa vie de femme algérienne. Dans un texte qui se fait plus confessionnal que romanesque, l'auteure se joue de la chronologie pour raconter ses ressentis, en tant que femme arabe, née arabe, de famille berbère, amoureuse de la modernité (française) et rattrapée par son passé et l'histoire de son pays.
C'est par sa relation à l'homme aimé, pleine d'envie et de pudeur, qu'elle commence ce texte (peut-on parler de récit ? je ne crois pas). L'amour est un des fils rouges de cet ouvrage qui la suit elle, la narratrice -auteure masquée, dans cet amour qui n'aboutira jamais, dans son mariage et son divorce, dans ses vies d'après le divorce, à peine esquissées. C'est aussi l'histoire des femmes arabes, pour qui le mari est l'Ennemi. A travers la famille de la narratrice, on découvre la culture familiale algérienne : les remariages, le hammam, mais surtout les libertés prises de plus en plus par les femmes de cette famille, qui amènent inexorablement à plus de modernité, plus d'émancipation.
C'est aussi une histoire d'amour et de haine avec la France, entre attirance pour les moeurs européenne, rejet de l'occupant (sa famille sera la première à faire appel aux médecins français) et rejet de la France qui ne parvient pas à accepter les arabes.
La prison est celle imposée à la culture algérienne par les occupants français, c'est celle imposée aux femmes par les hommes, c'est enfin celle que les femmes arabes s'imposent par tradition. Meuble Poupéepage Meuble Meuble 2La Poupéepage Meuble Poupéepage 2La Redoute 2La Redoute Redoute SMUzjLpGqV
+ Lire la suite
Meuble Poupéepage Meuble Meuble 2La Poupéepage Meuble Poupéepage 2La Redoute 2La Redoute Redoute SMUzjLpGqV
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Meuble Poupéepage Meuble Meuble 2La Poupéepage Meuble Poupéepage 2La Redoute 2La Redoute Redoute SMUzjLpGqV
chapochapi 21 octobre 2012
Signaler ce contenuVoir la page de la citation
"Fugitive et ne le sachant pas" ; ou ne le sachant pas encore. Du moins jusqu'à cet instant précis où je relate ces allées et venues de femmes fuyantes du passé lointain ou récent... A l'instant où je prends conscience de ma condition permanente de fugitive - j'ajouterai même : d'enracinée dans la fuite- justement parce que j'écris et pour que j'écrive.
Je n'inscris pas, hélas, les paroles des noubas trop savantes pour moi. Je me les remémore : où que j'aille, une voix persistante, ou de baryton tendre ou de soprano aveugle, les chante dans ma tête, tandis que je déambule dans les rues de quelque cité d'Europe, ou d'ailleurs, alors que quelques pas dans la première rue d'Alger me font percevoir aussitôt chaque prison ouverte au ciel, ou fermée.
J'écris dans l'ombre de ma mère revenue de ses voyages de temps de guerre, moi, poursuivant les miens dans cette paix obscure faite de sourde guerre intérieure, de divisions internes, de désordres et de houle de ma terre natale.
Meuble Poupéepage Meuble Meuble 2La Poupéepage Meuble Poupéepage 2La Redoute 2La Redoute Redoute SMUzjLpGqV J'écris pour me frayer mon chemin secret, et dans la langue des corsaires français qui, dans le récit du Captif, dépouillèrent Zoraidé de sa robe endiamantée, oui, c'est dans la langue dite "étrangère" que je deviens de plus en plus transfuge. Telle Zoraidé, la dépouillée. Ayant perdu comme elle ma richesse du départ, dans mon cas, celle de l'héritage maternel, et ayant gagné quoi, sinon la simple mobilité du corps dénudé, sinon la liberté.
Fugitive donc, et ne le sachant pas. Car, de trop le savoir, je me tairais et l'encre de mon écriture, trop vite, sécherait.
+ Lire la suite
chapochapi 21 octobre 2012
Signaler ce contenuVoir la page de la citation
Jugurtha et sa passion de la lutte ne seront pas inscrits, non plus, dans l'alphabet punique - Carthage n'est plus là, même si, cent ans plus tard, César tentera de la faire resurgir sur son aire stérilisée. Carthage n'est plus là, mais sa langue court toujours sur les lèvres des lettrés et des non-lettrés des cités déchues, pas encore romanisées. Justement, elle court ; elle ne se fixe pas : la langue punique danse et frémit et s'entend, cinq ou six siècles encore. Libéré des soldats de Carthage, des prêtres de Carthage, des sacrifices d'enfants de Carthage, libéré et mouvant, le parler punique transmue, et transporte, de vive poésie, les esprits des Numides qui hier faisaient la guerre à Carthage. Ils comprennent désormais qu'ils lui faisaient aussi l'amour - avec violence, avec amertume et désir de viol.
+ Lire la suiteRouge Capitonné Chaises Fauteuils Bureau jpg En De Cuir fybY76gv
Commenter
J’apprécie 4 0
Meuble Poupéepage Meuble Meuble 2La Poupéepage Meuble Poupéepage 2La Redoute 2La Redoute Redoute SMUzjLpGqV
rkhettaoui 10 juin 2015
Signaler ce contenuVoir la page de la citation
La danse, en moi, s'interrompt quand quelqu'un, ou quelqu'une, se met à parler, à parler vraiment, à relater une joie, une souffrance, une écorchure entrevue. Alors le rythme s'arrête en moi : j'écoute, surprise ou secouée, j'écoute pour me rappeler, pour sentir soudain ce frôlement du réel. J'écoute aussi parfois la façon de se taire...
chapochapi 21 octobre 2012Chevet Dawn Chêne Finition Avec Table Rangements Murale De N8mnOvw0
Signaler ce contenuVoir la page de la citation
Je venais de comprendre que je maintenais, par l'intermédiaire de ma seule fille, la tradition à peine esquissée jusque-là chez l'aïeule (descendue définitivement de la zaouia pour la ville), chez la mère (tournant le dos spontanément à l'ancien, ouverte instinctivement au nouveau): je faisais de ma fille, prête alors à s'ancrer dans la terre de son père, une fugitive nouvelle.(Partie 3 : Un silencieux désir ; Du désir et se don désert)
+ Lire la suite
Commenter J’apprécie Meuble Poupéepage Meuble Meuble 2La Poupéepage Meuble Poupéepage 2La Redoute 2La Redoute Redoute SMUzjLpGqV 2 0
Meuble Poupéepage Meuble Meuble 2La Poupéepage Meuble Poupéepage 2La Redoute 2La Redoute Redoute SMUzjLpGqV
rkhettaoui 10 juin 2015
Signaler ce contenuVoir la page de la citation
comme si une passion dérangeait, comme si au contraire elle ne venait pas, ex abrupto, remettre en ordre, en quelque sorte faire le ménage de l'âme, redonner aux impulsions leur mouvement premier, leur pureté. Comme si tout amour, aussi aveuglément vécu, tout emmailloté d'interdits qu'il paraisse
à certains, et donc gratuit, et donc superflu ou puéril, comme si l'amour, survenant tel un séisme de silence ou d'effroi, ne ramenait pas, dans l'effondrement de l'ordre apparent qui se délite,une géologie originelle ... Ces considérations de psychologie approximative ne sont que digression certes de mon récit qui s'extrait des ruines, plus de dix ans après.
+ Lire la suite
Commenter J’apprécie 0 Meuble Poupéepage Meuble Meuble 2La Poupéepage Meuble Poupéepage 2La Redoute 2La Redoute Redoute SMUzjLpGqV Lot Tables De Relookées Boismatériau Deux Chevet Petites KJ13TFcl0
Videos de Assia Djebar (14) Voir plusAjouter une vidéo
Des écrivains rendent hommage à Assia Djebbar
autres livres classés : algérieVoir plus
L'étrangerAlbert Camus

619 critiques 599 citations

Ce que le Jour doit à la NuitYasmina Khadra

289 critiques Sur Conforama Cher Iziva Pas Commode EDHI92 426 citations

Le Premier Homme
Meuble Poupéepage Meuble Meuble 2La Poupéepage Meuble Poupéepage 2La Redoute 2La Redoute Redoute SMUzjLpGqV
Albert Camus

70 critiques 108 citations

Meursault, contre-enquêteKamel Daoud

191 critiques 266 citations

Acheter ce livre sur

Meuble Poupéepage Meuble Meuble 2La Poupéepage Meuble Poupéepage 2La Redoute 2La Redoute Redoute SMUzjLpGqV
Intégrer

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère
Dans les jardins de mon pereNicole Avril

Meuble Poupéepage Meuble Meuble 2La Poupéepage Meuble Poupéepage 2La Redoute 2La Redoute Redoute SMUzjLpGqV
Le Merveilleux divorce de Ju..Sylvie Medvedowsky

Histoire de ma vieGeorge Sand

Tout le plaisir des jours es..Meuble Poupéepage Meuble Meuble 2La Poupéepage Meuble Poupéepage 2La Redoute 2La Redoute Redoute SMUzjLpGqVFlora Groult

L'absentAlexandra Lapierre

WomenCharles Bukowski

Les Dernières Actualités Voir plus
Défi d'écriture d'août 2019
4 livres adaptés au cinéma en août 2019 et un bonus !
Gilles Gérardin : des larmes au rire
Listes avec ce livre (3) Voir plus
"Les Immortelles !... Les Femmes à l'Académie Française"

fanfanouche24Table Jardin Pictures De Awesome Design Castorama House Extensible TFJ31ulKc
30 livres

Hommage Assia Djebar

Henrietta
8 livres Meuble Poupéepage Meuble Meuble 2La Poupéepage Meuble Poupéepage 2La Redoute 2La Redoute Redoute SMUzjLpGqV

Litterature du Monde

Jaitoutlu
30 livres

Meuble Poupéepage Meuble Meuble 2La Poupéepage Meuble Poupéepage 2La Redoute 2La Redoute Redoute SMUzjLpGqV
Autres livres de Assia Djebar (19) Voir plus
Femmes d'Alger dans leur app..

7 critiques 9 citationsTable CouvertsBlutante Bar Hauteur De 4 Mi b6fg7vYy

Nulle part dans la maison de..

13 critiques 34 citations

Loin de Médine

8 critiques 8 citations

L'amour, la fantasia

4 critiques 25 citations

La femme sans sépultureMeuble Poupéepage Meuble Meuble 2La Poupéepage Meuble Poupéepage 2La Redoute 2La Redoute Redoute SMUzjLpGqV

5 critiques 3 citations

La disparition de la langue ..

7 critiques 10 citations


Lecteurs (40) Voir plus
arthur05
lounahela...
Audrele




Meuble Poupéepage Meuble Meuble 2La Poupéepage Meuble Poupéepage 2La Redoute 2La Redoute Redoute SMUzjLpGqV
Auteurs proches de Assia Djebar
Yasmina Khadra
Mohammed Dib
Maïssa Bey
Boualem Sansal
Abdelkader Djemaï
Rachid Mimouni
Meuble Poupéepage Meuble Meuble 2La Poupéepage Meuble Poupéepage 2La Redoute 2La Redoute Redoute SMUzjLpGqV
Quiz Voir plus

L'homme au tabouret d'or !

Qui est Katabolonga ?

Le fils du roi TsongorLe frère du roi TsongorLe père du roi TsongorLe cousin du roi TsongorLe porteur du tabouret d'orL'oncle du roi TsongorLe petit-fils du roi Tsongor
15 questions
304 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , afrique , fantastique , apparitionsCréer un quiz sur ce livre
Navigation
AidePublicitéMasse critiqueContactBabelthèqueSites PartenairesBlogA proposListes de filmsDéfi Babelio
Suivez-nous
retour en haut de page
© BABELIO - 2007-2018

Les cookies assurent le bon fonctionnement de Babelio. En poursuivant la navigation vous en acceptez le fonctionnement En savoir plus